Retour à la page d'accueil

Les différentes couvertures des Cahiers et quelques bois gravés de Lucien JACQUES et Alexandre NOLL



A partir du cinquième cahier la couverture sera modifiée Couverture du N° 3/4 identique sauf que le prix est de 20 francs



Couverture identique pour les N° 5 - 6 - 7 et)8 Couverture du "Tiré à part" d'un des textes prévus pour le N° 9



Bois gravé de Lucien JACQUES en frontispice du N° 6 Bois gravé de Lucien JACQUES en frontispice du N° 7


Cahiers N° I à IV -  imprimés entre l'été 1936 et septembre 1937 à Thouars dans les Deux-Sèvres


Cahiers N° V- VI et VII -  imprimés entre mai et novembre 1938 par Cruvès et Vincent à Cannes


"Notre imprimeur, lui, se fichait bien de la qualité. Mal outillé, toujours à deux doigts de la faillite,
non seulement il ne put renouveler son matériel comme il l'avait promis, mais à tous moments il arrêtait la composition ou le tirage
pour bâcler quelqu'autre travail dont il espérait le paiement immédiat. Nos Cahiers arrivaient quand même à sortir
quoique avec des semaines de retard. Pas trop, trop mal non plus grâce au dévouement des compagnons, typos et conducteurs,
qui mettaient tout leur cœur à sortir un travail propre en dépit des machines bancales, des caractères usés et des encres
de mauvaise qualité. Nous devions, Lucien et moi, passer des heures au marbre pour corriger les épreuves, faire la mise en page,
mais surtout pour soutenir les compagnons et les aider à s'opposer aux initiatives de leur patron. celui-ci finit d'ailleurs
par faire faillite et je dus (
novembre 1938), avant la pose des scellés, embarquer en toute hâte dans un taxi tout le numéro VII
encore en feuilles, aidé par un pasteur que j'aidai à mon tour à sauver son bulletin paroissial. Il fut un moment question de monter
notre propre imprimerie à Saint-Paul avec les compagnons mis à pied par la faillite et qui nous offraient non seulement
leur savoir-faire, mais leurs économies. C'était les entraîner dans une aventure et nous y renonçâmes."
Alfred CAMPOZET - Le Pain d'étoiles p. 93


Cahiers N° VIII -  imprimés en mars 1939 par H. Tournier, toujours à Cannes


Le Cahiers N° IX était en préparation à l'imprimerie Mollet
à Manosque

Pierre Magnan en était l'apprenti - Lire p. 91 et p. 97 à 105 dans "Pour saluer Giono" Denoël 1990





Bois gravé de Lucien JACQUES pour
"Chapitres inédits du Grand troupeau"
de Jean Giono - Cahier N° III/IV


Bois gravé d'Alexandre Noll
pour la première partie de Moby Dick - Cahier N° V




JACQUES Lucien.
Carnets de Moleskine


 Frontispice de l'auteur
 
Parties invendues des Cahiers du Contadour N°VI et VII

La réunion de celles-ci donne l'intégralité,
en édition originale,
de ce texte de Lucien Jacques
Journal de Guerre tenu par l'auteur pendant la première guerre mondiale au cours de laquelle il fut brancardier.


Cahier N° VI : Pagination séparée avec page de titre, de 1 à 96 dont faux-titre, titre et frontispice : b
ois gravé de Lucien Jacques (ci-contre)


Cahier N° VII : Pagination continue de 97 à 202 + un H.T. sur papier couché : reproduction d'une photographie d'un combattant allongé, mort, en regard de la page 97

Voir les sommaires détaillés des huit Cahiers du Contadour sur ce lien, en pdf sur notre site www.contadour.com

Création et réalisation
Guy de Malivert

Document made with KompoZer

Valid HTML 4.01 Transitional

..
  Retour à la page d'accueil